cropped-photo-pour-galerie-site-1.jpg

Votre guide et thérapeute, Nathalie

P1060632

Accompagnatrice en montagne, passionnée par les plantes, j’explore l’univers des folles herbes dans les Alpes et par le monde.

Leurs propriétés me passionnent et je deviens phyto herboriste puis attirée par les pratiques énergétiques professeur de yoga. L’envie de transmettre ces connaissances prend forme et les stages pratiques se mettent en place, au gite le petit chalet (www.lepetitchalet.fr) dans le Queyras.

La naturopathie est la suite logique de l’étude des plantes, les conseils en hygiène et santé permettent de rester en forme, les pratiques énergétiques diverses complètent la palette de possibilités d’être naturellement bien.

NAET-Web-sm

Le toucher par le massage relaxe en profondeur.
Associée à Séverine Eymard, certifiée en massage ayurvédique, nous proposons une gamme de soins énergétiques aux folles herbes (ayurvédique, TUINA, AMMA, réflexologie plantaire, NAET, yoga).
Nathalie Sialve est thérapeute certifié NAET – www.naet-europe.com.

Pour être au courant des nouveaux stages, we et pratiques de Nathalie

Votre mail sera utilisée uniquement pour la news de Nathalie

La rubrique du mois : l’épine vinette, Berberis vulgaris

L’épine vinette, est un arbrisseau de la famille des berbéridacées qui atteint environ 3 mètres de haut au maximum et pousse sur des sols calcaires, exposés au soleil et très sec, on le trouve presque dans toute la France. Cet arbuste fut arraché pendant longtemps car il transmet la rouille noire du blé (Puccinia tritici), les sujets porteurs de ce champignon sont repérables aux taches jaunes qui ponctuent leurs feuilles.

berberis1

C’est un arbrisseau touffu et épineux à feuilles caduques, à tiges dressées, ramifiées, à écorce grisâtre, portant à la base des feuilles de fortes épines souvent disposées par 3, presque de moitié plus courtes que les feuilles. Il s’agit en fait de feuilles modifiées (méristèmes) qui ont pris la forme d’aiguilles pour limiter les risques d’évaporation par temps chaud. Les feuilles sont sessiles, spatulées, longues d’environ 3 cm, bordés de cils raides et aigus, groupées en touffe le long et à l’aisselle des rameaux. Les fleurs sont assez petites, 6 sépales, 6 pétales jaunes et 6 étamines excitables (elles réagissent dès qu’un insecte se pose au centre de la fleur en se refermant sur ce dernier et déposant ainsi du pollen sur sa tête). Les fruits sont petits, allongés (1 à1.5 cm de long),rouge vif avec un noyau mince et pointu.

En Europe, on trouve également les espèces Berberis aetnensis (Corse), Berberis aquifolium (centre de l’Europe, fruits bleus).

berberis-2

La pleine maturité des fruits a lieu en septembre et octobre, période favorable à la cueillette que l’on peut faire à la main en détachant chaque petite grappe de fruits ou en taillant les rameaux au sécateur. On utilise l’écorce de la tige, de la racine, les baies et les feuilles.

La racine et le bois contiennent des alcaloïdes isoquinoléiques : palmatine, columbamine, berberine (l’écorce des racines qui en contient 3 % doit sa coloration jaune à la berberine).
Les fruits comestibles contiennent également des acides organiques (vit C, A, B1, B3, B5, B8, E) et sont riche en pectine et divers sucres.

L’écorce de la racine agit sur le foie et la vésicule biliaire, elle est laxative, cholagogue, tonique, fébrifuge, vasoconstrictive. Très amère elle est délaissée aujourd’hui mais était beaucoup utilisée en herboristerie au Moyen âge. La teinture de racine séchée agit sur les affections inflammatoires de l’intestin, la polyarthrite, la sciatique. La berbérine a des propriétés antifongiques et antibactériennes, elle a aussi la réputation de renforcer le système immunitaire et est de ce fait très utilisée en pharmacopée asiatique. (Infections type angine, streptocoque, muguet, parasitoses)

berberis-3

La décoction de fruits frais ou les sirops sont utilisés pour les affections du système digestif ou contre la toux.
La berbérine est présente dans toute la plante et un surdosage peut être toxique à haute dose et entrainer des diarrhées, vomissements, ou paralysies respiratoires. Cette substance est déconseillée aux femmes enceintes (la berbérine agit sur l’utérus) et aux enfants de moins de 2 ans.

Plantes tinctoriales, les épines vinette donnent la coloration jaune grâce à la berbérine présente dans l’écorce.
Comme plantes comestibles l’épine vinette se retrouve dans les salades, les jeunes feuilles ayant un petit gout citronné agréable qui trahit la présence d’acide oxalique présente dans les feuilles (cette présence peut entrainer des irritations rénales pour les sujets sensibles).

Les sirops, vinaigres et confitures font partie des fabrications populaires alpines. En Iran on utilise les fruits séchées de l’épine vinette comme condiment dans le riz (le zereshk polow : riz basmati, poulet, safran, épine vinette).